Votre idée business ne vaut rien

Des idées, tout le monde en a. J’ai d’ailleurs imaginé écrire un roman dimanche soir dernier. Impossible de fermer l’œil ou l’écran de mon ordinateur. Cette fois ça y est ! Je le tiens le prochain best-seller que le monde entier va s’arracher ! Et pourtant…

 

Que se passe-t-il dans mon cerveau lorsque j'ai une idée ? 

« Cerveau, mon beau cerveau, dis-moi que j’ai raison. » Cette phrase, vous n’avez même pas besoin de la dire à voix haute, votre cerveau en est déjà persuadé. Cela s’appelle le biais de confirmation. Il s’agit d’une tendance à sélectionner uniquement les informations qui confirment des croyances ou des idées préexistantes.

Par exemple : j’adore Jacques Brel. Je suis d’ailleurs persuadé qu’il s’agit du meilleur chanteur francophone de tous les temps. Pour en avoir le cœur net, je vais donc chercher, collecter toutes sortes d’informations via des documentaires, interviews, articles et fanclub qui ne vont que renforcer mes croyances, déjà bien ancrées. En parallèle, je vais instinctivement balayer et minimiser toutes les informations qui mettent en doute les aptitudes de mon chanteur préféré.

Warren Buffett disait : « L’humain est le meilleur pour interpréter toute nouvelle information de façon à ce que ses conclusions précédentes restent inchangées. »

Dans le cadre de la création de projet, le biais de confirmation peut être utile, car il peut vous apporter la confiance qui peut manquer. Mais il peut surtout vous faire avancer droit dans le mur et à toute vitesse.

Heureusement, vous pouvez facilement contourner le biais de confirmation d’hypothèse dès lors que vous prenez conscience de son impact sur votre façon de réfléchir et de voir les choses.

La contrainte pour faire évoluer mon idée business

Pour contourner le biais de confirmation, il faut se faire l’avocat du diable. Plutôt que de rechercher uniquement des informations qui viendront consolider notre croyance, il faut collecter toutes les preuves pertinentes, qu’elles soient contraires ou non à nos pensées

Vous êtes persuadé que tous les chiens mordent ? Rendez-vous dans un club canin.

Vous avez peur de vous rendre dans un pays ? Rejoignez un groupe Facebook d’amoureux de ce pays et lisez ce qu’ils en disent.

Vous pensez que vos « concurrents » ne vont rien vous dévoiler sur leur façon de travailler ? Appelez-en un en tant que client et demandez une entrevue.

Vous vous ferez peut-être mordre par un chien, déciderez de ne plus jamais quitter notre belle Belgique ou serez déçu de votre entretien… Ou au contraire, vous arpenterez désormais les chenils, les pays et aurez de nouvelles pistes pour votre business !

Quoi qu’il en soit, vous serez gagnant. Vous aurez cultivé votre libre-arbitre. Vous aurez pris une décision en toute consciente, après avoir exploré les différentes possibilités.

Il en va de même lorsque l’on construit un projet professionnel.

La règle des 3A pour valider mon idée business :

A pour Analogie

La première étape de cette règle est très simple. C’est ce que vous faites automatiquement dès que vous avez un projet quel qu’il soit : vous associez des idées à d’autres, constatez des similitudes, des possibilités en rapport avec votre projet, rêve ou envie.

A pour Aléatoire

Lors de cette étape, laissez-vous surprendre ! Pendant quelques semaines ou mois, ouvrez grand votre esprit et vos oreilles. Parlez-en, demandez l’avis d’autres personnes et écoutez ce qu’elles ont à dire : vous vous retrouverez à chercher dans des endroits où vous ne seriez pas forcément allé et vous trouverez des réponses à des questions que vous ne vous seriez peut-être pas posé.

A pour Antithétique

Cette dernière étape n’est pas la plus agréable. En effet, c’est ici que l’on se fait l’avocat du diable : regardez votre idée droit dans les yeux, et cassez-la, démolissez-la, collectez toutes les « preuves du contraire ».

Et finalement, on reconstruit 

Grâce à la règle des 3A, vous connaissez maintenant parfaitement les forces et les failles de votre projet, ainsi que les vôtres. Vous pouvez désormais construire un projet solide, enrichis de milles idées et « contre idées ».

Pour aller plus loin 

Le biais de confirmation se rencontre dans beaucoup de circonstances professionnelles, notamment lors de la réalisation de l'indispensable étude de marché pour valider un projet. Celle-ci est donc bien souvent menée de manière inadéquate puisque nous avons cette tendance à n’aller chercher que les éléments qui renforce nos convictions et notre projet et faisons à peine attention aux remarques, interrogations ou objections formulées par certains interlocuteurs.

Peut-être que ces démarches vont mettre à mal votre projet et votre motivation… Et pourtant : que ce soit lors de rendez-vous en face à face ou pendant l’élaboration d’un projet, il faut pouvoir dépasser ces biais cognitifs et tirer le meilleur parti de chaque situation. 

Il est important de se poser la question pour savoir en quoi ces réflexions peuvent vous être utiles pour ENRICHIR votre projet.

C'est très simple à dire, mais pas aussi simple à réaliser car pour dépasser ces biais cognitifs, il est important d'utiliser certaines techniques souvent oubliées ou laissées de côté. L'utilisation de ces techniques peut améliorer de façon substantielle la qualité des informations que vous recevrez et, surtout, la qualité de la stratégie qui en découlera et qui vous donnera les clefs pour réussir un projet.

Nous conseillons donc de suivre un parcours structuré pour lancer un projet dans les meilleures conditions : la StartAnalyse. D'où vient ce mot : de "Start" qui veut évidemment dire "départ" et Analyse : une analyse à réaliser dès qu'une idée jaillit pour lancer un nouveau projet, un nouveau produit, ou pour réinventer une activité existante. 

Elle peut vous aider à vous défaire de vos biais cognitifs les plus limitants; elle vous mènera, pas à pas, dans la construction de votre projet, sans risque, et à frais limités. Elle vous permettra d’avoir plus confiance dans votre projet et donc en vous, de valider votre idée, et de maitriser vos canaux d’acquisition de clients.

Il s'agit d'une formation en ligne, proposée par Gérard Mélot, à l'origine de très beaux projets et de lancement à succès. Pour en savoir plus, cliquez ici

Vous souhaitez en savoir plus ou suivre le parcours de la StartAnalyse ?